Programme pour premier épisode psychotique

Programme premier épisode psychotique (FEPP : First episode psychosis program)

Le FEPP fait partie du département de psychiatrie du CIUSSS du Centre-Ouest de Montréal. Il s'agit d'un service d'intervention précoce qui offre une évaluation et un traitement par :

  • La détection précoce de symptômes
  • L’offre d’un suivi intensif dans la communauté
  • La présence d’équipe multidisciplinaire de travailleurs sociaux, ergothérapeutes, psychoéducateurs et infirmières
  • L’utilisation judicieuse des médicaments antipsychotiques
  • L’éducation et soutien de la famille
  • L’offre de soutien psychosocial
  • L’intégration d’interventions culturelles
  • Une approche de gestionnaire de cas
  • L’animation de groupes de psychoéducation

Psychiatres :

Dr G. Eric Jarvis

Dr Christian Desmarais

Lieu :

Institut de psychiatrie communautaire et familiale (ICFP)
4333, chemin de la Côte Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1E4

Secteur :

L’équipe FEPP suit les clients résidant dans les codes postaux suivant :
H4L H4M H4N H4A H4R H4W H4B H4S H4X H4J H4T H4Y H4K H4V H2V H3P H3R H3S H3T H3V H3M H3X H3Z

Pour savoir plus ou pour nous envoyer une référence :

Téléphone : 514-340-8222 poste 21219
Fax : 514-340-7507                            

Cette équipe offre des services auprès de patients âgés de 16 à 30 ans qui traversent une première expérience d’épisode psychotique. Pour bénéficier du programme FEPP, les jeunes ne doivent jamais avoir été traités pour une psychose ni avoir été traités pour une ou des périodes totalisant moins de 12 mois.

L'apparition de la psychose précoce ou du premier épisode psychotique peut être progressive ou soudaine. Les premiers stades de la psychose peuvent impliquer des changements incohérents et parfois subtils au niveau de la pensée, des perceptions et des comportements. Ces indicateurs peuvent ne pas être initialement reconnus comme des symptômes psychotiques par les membres de la famille et sont parfois plutôt interprétés à tort comme des comportements typiques d'adolescents ou de jeunes adultes.

Avec un traitement approprié, les personnes atteintes de psychose parviennent généralement à se rétablir. Cependant, la psychose peut néanmoins réapparaître même après la stabilisation des symptômes ; c'est ce qu'on appelle la rechute. Avec un traitement, jusqu'à 80 % des personnes se rétablissent en 2 ans. La rétablissement signifie que les symptômes ont été considérablement réduits et que le fonctionnement de la personne au niveau de ses sphères scolaires, professionnelles et sociales se retrouvent amélioré.

Le FEPP accorde une priorité à inclure aux suivis les membres de la famille de ceux qui développent des symptômes psychotiques. Les familles sont considérées comme des alliés importants et des participants essentiels au plan de traitement.

Le FEPP s’inscrit au sein du réseau de « Premier épisode de psychose » de McGill et collabore à plusieurs initiatives de recherche.

Le FEPP possède une expertise particulière dans les manifestations culturelles de la psychose et dans la manière dont les facteurs culturels et sociaux influencent le diagnostic et le traitement des troubles psychotiques.

Dernière modification de la page le 

Nous recherchons toujours des commentaires pour améliorer notre site.