Recherche

Les programmes de recherche du Centre du Cancer Segal comprennent la recherche fondamentale, translationnelle, clinique, en sciences infirmières, psychosociale, en psycho-oncologie, et en soins palliatifs.  Les chercheurs du Centre Segal collaborent avec des collègues au niveau local, provincial, national et international, échangent des idées et des résultats lors de conférences et séminaires partout dans le monde, et publient dans des revues à comité de lecture à fort impact.

La recherche révolutionnaire menée au Centre du Cancer Segal est mondialement reconnue. L’intégration physique des espaces de recherche du Centre du Cancer Segal avec les domaines cliniques contribue à son caractère unique, car elle génère et approfondie un environnement interdisciplinaire et ‘du laboratoire au chevet’ qui est très innovant. Les chercheurs visent à développer de nouvelles thérapies, à améliorer les diagnostics, à introduire de nouveaux modèles de soins avec des protocoles et pratiques de traitement améliorés, et à éduquer la communauté sur les comportements qui soutiennent la prévention du cancer, ce qui se traduira par de meilleurs soins cliniques.

 

 Oncologie moléculaire

Regroupe 27 chercheurs se penchant sur tous les aspects de la recherche fondamentale et translationnelle en laboratoire humide, dans les domaines de l’étiologie du cancer, la prévention, la biologie, le traitement et la résistance thérapeutique. En 2017, Josie Ursini-Siegel a été nommée directrice scientifique du Groupe d’oncologie moléculaire qui venait d’être créé, et dont le travail s’étend à cinq principaux thèmes de recherche :

  • Expression génique dérégulée dans les cancers: Cette équipe se concentre sur les mécanismes qui contrôlent l’expression génique dérégulée au niveau de la transcription, la stabilité et la traduction des RNAm, ainsi que son impact sur l’évolution du cancer, les métastases et la résistance thérapeutique.  
  • Génétique et génomique du cancer: Cette équipe effectue l’analyse de grandes bases de données afin d’identifier les altérations du génome ou de l’épigénome qui stimulent l’évolution du cancer ou contribuent à la résistance thérapeutique. Cette équipe dispose d’expertise dans l’utilisation de criblage génomique fonctionnelle pour identifier de nouvelles interactions synthétiques létales, qui tuent les cellules cancéreuses de manière sélective.  
  • Instabilité génomique dans le cancer: Cette équipe se concentre sur les mécanismes sous-jacents qui contribuent à l’instabilité génomique dans les cancers. Son travail comprend le développement et l’amélioration de stratégies thérapeutiques afin de tirer profit et de potentialiser davantage les effets des dommages à l’ADN à l’échelle du génome, comme thérapies anticancéreuses. Qui plus est, l’équipe cherche à identifier de nouvelles mutations fondatrices qui réduisent la stabilité génomique, augmentant la probabilité qu’un individu développe plusieurs cancers. 
  • Signalisation modifiée, métabolisme et microenvironnement tumoral: Le principal objectif de cetteéquipe est de comprendrecomment la perturbation des voies de transduction du signal stimule le développement et la croissance des tumeurs, et la progression vers une forme plus agressive de la maladie. L’impact de ces voies de signalisation sur la reprogrammation métabolique et le remodelage du microenvironnement tumoral font partie des sujets d’étude de cette équipe.  
  • Résistance aux médicaments/Thérapies innovantes: Des recherches sont en cours pour découvrir et développer de nouvelles thérapies contre le cancer; elles sont menées par une équipe diversifiée de chimistes médicaux, biologistes du cancer, pharmacologistes, chimistes informatiques et radiochimistes qui interagissent étroitement pour créer un environnement de recherche collaboratif dans le domaine des modèles précliniques ainsi que celui des études cliniques. L’objectif de cette équipe est de développer des médicaments « intelligents » visant des cibles spécifiques lors d’une intervention, thérapeutique, ainsi que de mieux comprendre les mécanismes de la résistance aux médicaments.

 Centre de recherche translationnelle sur le cancer de McGill  – CRTCM

Le CRTCM est l’axe de recherche translationnelle du Centre du Cancer Segal. Le principal objectif de ses membres est de transformer les données fournies par la recherche fondamentale menée en laboratoire, et par la recherche clinique, en résultats cliniques bénéfiques à la détection, le traitement et la prévention du cancer. Situé au 4e et 5e étages des pavillons E et F, le CRTCM offre des locaux à des cliniciens-chercheurs et des chercheurs  fondamentaux  dont les recherches portent sur sept domaines d’intérêt : 

  • La radiomique assistée par l’intelligence artificielle pour diagnostics avancés   
  • Rôle de la recherche basée sur les biomarqueurs et la recherche basée sur les biopsies dans le développement de la médecine personnalisée
  • Méthodes analytiques appropriées aux données moléculaires en oncologie   
  • Modélisation moléculaire et développement de nouveaux médicaments: Développement d’agents biologiques et chimiques  
  • Nouveaux modèles d’essais thérapeutiques en médicine personnalisée: Prévention et génétique du cancer 
  • Nouveaux modèles d’essais thérapeutiques en médicine personnalisée: Oncologie moléculaire
  • Radio-oncologie

Études cliniques

On effectue des études cliniques de phase I et de phase II à  l’Unité de recherche clinique (URC) Maria Saputo Monticciolo, au 5e étage du Centre, sous la direction des docteurs Wilson Miller et Sarit Assouline. Des études de phase I portant sur de nouveaux médicaments contre le cancer développés par des entreprises et des universités ont été menées avec succès à l’URC. Le Centre du Cancer Segal est impliqué également dans la conduite d’études cliniques d’oncologie de plus grande envergure, de phase II et III, menées dans le cadre du Programme de Recherche Clinique. La recherche sur de nouveau traitements et protocoles de radiothérapie est menée au  Département de radio-oncologie, qui fait, lui aussi, partie du Centre du Cancer Segal.

 Programme de recherche en oncologie psychosociale

Le Programme de recherche en oncologie psychosociale comprend la recherche en sciences infirmières et en soins palliatifs, avec un enseignement sur les problèmes de fertilité et de sexualité chez les patients atteints de cancer, sur la qualité de vie des patients et de leurs soignants dans la famille, et sur les comportements de recherche d’information des ces patients, et leur processus de prise de décisions. 

 Programme de recherche L’espoir, c’est la vie

Le programme de recherche L’Espoir, c’est la vie, un projet coopératif entrepris par le  Centre du Cancer Segal avec L’Espoir, c’est la vie, fondé en 2007, met l’accent sur la recherche en psycho-oncologie, y compris l’étude des concepts de bénévolat, de survie, d’interventions thérapeutiques, d’exercice et condition physique, d’évaluation et de deuil.

 Biobanques de l’Hôpital Général Juif

Le Centre du Cancer Segal possède six biobanques pour la conservation d’échantillons biologiques fournis par des patients traités à l’Hôpital Général Juif. Ces échantillons sont disponibles aux chercheurs du Centre Segal, pour le développement d’outils novateurs en prévention, diagnostic et traitement du cancer. Cette ressource est d’une très grande valeur pour les chercheurs du Centre, car elle permet de mener  une multitude d’expériences en utilisant toute une variété de tissus humains cancéreux. 

Paternariats en recherche

Au fil des ans, le Centre du Cancer Segal a établit des partenariats avec d’autres groupes de recherche au niveau local (Consortium québécois contre le cancer – QCC, Institut TransMedTech Montréal - iTMT); au niveau provincial (Quebec-Clinical Research Organization in Cancer - Q-CROC, Réseau de recherche sur le cancer - RRCancer); au niveau national (Canadian Cancer Clinical Trials Network - 3CTN, et le Centre d’excellence en médecine personalisée - Exactis) et au niveau international (Worldwide Innovative Network - WIN).

 En savoir plus sur les partenaires du Centre du Cancer Segal.

Dernière modification de la page le 

Nous recherchons toujours des commentaires pour améliorer notre site.