Les rôles infirmiers

Il y a quatre principaux rôles en soins infirmiers au Centre du cancer Segal:

  1. Infirmière pivot en oncologie (IPO)
  2. Infirmière clinicienne spécialisée (ICS)
  3. Infirmière primaire
  4. Infirmières de l’équipe de soins aigus

La force de l’ensemble de ces rôles infirmiers, au Centre du cancer Segal, repose sur la prestation de soins infirmiers continus et intégraux tout au long de la maladie, du diagnostic en passant par les traitements, le suivi, les soins de soutien et les soins palliatifs. Une collaboration constante entre les infirmières assumant ces différents rôles et les autres professionnels de la santé permet de s’assurer que les problèmes soient rapidement identifiés, que les préoccupations soient abordées et que les questions soient répondues, ce qui soutien et favorise la santé tout au long de l’expérience de la maladie.

1. L’infirmière pivot

Les infirmières pivots jouent un rôle crucial dans les soins aux patients atteints de cancer. Leurs principales fonctions consistent à:

  1. coordonner les soins
  2. aider le patient et ses proches à « naviguer » à travers le système de santé,
  3. offrir du soutien aux patients et à leurs proches,
  4. fournir des renseignements et éduquer les patients et leurs proches.

Les infirmières pivots sont disponibles pour le patient et ses proches tout au long de la maladie et peu importe où le patient se trouve, que ce soit pendant les visites à la clinique, pendant qu’il reçoit des traitements en clinique externe ou à l’unité de soins, si le patient a été hospitalisé pour y subir des investigations ou des traitements, soulager ses symptômes ou y recevoir des soins palliatifs, ou même à l’extérieur des murs de l’hôpital, dans la communauté. Elles font le pont entre le patient et ses proches et les différents professionnels de la santé impliqués dans les soins, de même qu’avec les différentes ressources qui pourraient être nécessaires à l’extérieur de l’hôpital. Les infirmières pivots travaillent en étroite collaboration avec les médecins traitants et sont présentes lors des visites du patient à la clinique pour offrir de l’enseignement et du soutien de même que pour faciliter la consultation auprès d’autres professionnels de la santé au sein de l’équipe.

2. L’infirmière clinicienne spécialisée

Les infirmières cliniciennes spécialisées ne sont pas seulement impliquées dans la pratique clinique, mais elles agissent aussi à titre d’enseignantes et d’éducatrices, de mentors, de leaders et de chercheuses dans le domaine des sciences infirmières. Leurs principales fonctions consistent à:

  1. accompagner et guider,
  2. enseigner et éduquer,
  3. faire de la recherche,
  4. agir à titre de consultantes,
  5. développer des politiques et procédures.

Les infirmières cliniciennes spécialisées agissent à titre de personnes-ressources pour les autres infirmières soignantes, à la fois dans les cliniques externes et sur les unités de soins, et offrent de l’éducation et du soutien aux infirmières de chevet. Elles participent à l’élaboration de documents fondés sur des données probantes et de séances de formation continue pour les infirmières, offrent du soutien aux nouvelles infirmières dans l’acquisition d’un nouveau rôle, participent aux rencontres cliniques interdisciplinaires avec d’autres infirmières dans leur domaine d’intérêt et accompagnent l’équipe dans les situations complexes de soins et de traitements. Elles enseignent et supervisent les étudiantes en sciences infirmières du baccalauréat et de la maîtrise, à la fois dans la formation et la recherche cliniques, et collaborent aussi à l’éducation d’étudiants dans d’autres disciplines de la santé, d’une façon informelle et en favorisant les initiatives interprofessionnelles en éducation. Les infirmières cliniciennes spécialisées sont activement impliquées dans l’élaboration de lignes directrices reposant sur les pratiques exemplaires provenant de la recherche médicale et infirmière et contribuent par leur perspective infirmière à la résolution des différents problèmes cliniques et systémiques. Elles sont souvent consultées par d’autres professionnels de la santé dans des situations complexes de soins ou vis-à-vis certains problèmes particuliers associés aux soins des patients.

3. L’infirmière primaire

Les infirmières primaires travaillent dans les cliniques externes d’oncologie. Chaque patient est suivi par une infirmière primaire déterminée de la clinique, et ce, tout au long de la durée du traitement. Ces infirmières possèdent des connaissances étendues en lien avec différents types de cancer et différents sites tumoraux et des connaissances très spécialisées en regard de l’administration du traitement, de l’expérience du traitement pour les patients et leurs proches et du soulagement des symptômes. Tout au long du traitement, l’infirmière primaire fournit un enseignement et des renseignements approfondis au patient et à ses proches tout en procédant à une évaluation continue de la réponse du patient et de ses proches au traitement. Elles peuvent être rejointes par téléphone ou directement en les consultant sur place et contribuent à faciliter l’admission vers l’urgence ou à l’unité de soins, selon le cas.

4. Les infirmières de l’équipe de soins aigus

L’équipe de soins aigus est composée d’infirmières-ressources et d’infirmières de chevet qui prodiguent des soins aux patients atteints de cancer qui peuvent être admis pour y recevoir des traitements, soulager leurs symptômes ou recevoir des soins palliatifs. Elles possèdent des connaissances spécialisées dans la gestion des urgences oncologiques et hématologiques et les soins aux patients hospitalisés. En collaboration avec l’infirmière pivot et les infirmières primaires, l’équipe de soins aigus est en mesure d’assurer la continuité des soins et d’avoir un point de vue plus global vis-à-vis le traitement et les soins au patient et à ses proches.

Les rôles mixtes

Les frontières entre plusieurs de ces rôles infirmiers sont perméables. Dans certaines situations, l’infirmière pivot peut aussi être une infirmière primaire de la clinique externe d’oncologie. Dans le cas où l’infirmière primaire est aussi l’infirmière pivot d’une équipe donnée qui s’intéresse à un problème spécifique, cette mixité des rôles permet à l’infirmière de mieux cibler les patients sous traitement qui pourraient bénéficier d’une demande de consultation à l’équipe. Dans le cas du rôle mixte d’infirmière pivot et d’infirmière clinicienne spécialisée, les infirmières utilisent leurs connaissances de l’expérience du patient et de leurs proches, découlant de leur pratique clinique à titre d’infirmière pivot, pour ajuster leurs activités d’infirmières cliniciennes spécialisées. Par exemple, les fonctions d’infirmière pivot permettront à l’infirmière d’identifier les domaines qui pourraient nécessiter davantage d’accompagnement des infirmières de chevet et l’élaboration de politiques qui permettront de mieux tenir compte de l’expérience du patient et de ses proches. Les infirmières pivots – infirmières cliniciennes spécialisées sont en mesure d’identifier et de soutenir les infirmières de chevet parce qu’elles sont directement impliquées dans les soins.

Dernière modification de la page le 

Nous recherchons toujours des commentaires pour améliorer notre site.