Enseignement

Enseignement

Enseignement et formation

L’Hôpital général juif est un hôpital universitaire affilié à l’Université McGill et, dans ce contexte, plusieurs de ses professionnel(le)s de la santé possèdent également une affectation universitaire et assurent l’enseignement et la formation aux étudiant(e)s, ainsi qu’aux stagiaires des programmes de baccalauréat, d’études supérieures et postdoctorales. 


Formation médicale
L’HGJ accueille les étudiant(e)s, les résident(e)es, ainsi que les moniteurs et monitrices cliniques en médecine de la région de Montréal, ainsi que de partout au Québec, au Canada et à travers le monde, qui effectuent leur formation à l’Université McGill. Chaque année, des étudiant(e)s en deuxième et troisième années de médecine effectuent des stages à l’HGJ en oncologie médicale, en chirurgie oncologique ou en hémato-oncologie sous la supervision de médecins experts du Centre du cancer Segal. Les résident(e)s en médecine recrutés dans les  programmes de formation des résident(e)s du Département d’oncologie de l’Université McGill, en oncologie médicale, en chirurgie oncologique ou en radio-oncologie, travaillent aussi en étroite collaboration avec le personnel du Centre du cancer Segal lors de leurs stages à l’HGJ. La formation en oncologie en lien avec les sites de tumeurs spécifiques est effectuée sous l’égide d’autres programmes de formation médicale de l’Université McGill. Certains d’entre eux sont décrits ci-dessous:

Le cancer colorectal
Dans le cadre du programme de chirurgie générale, les étudiants et les résidents en médecine de tous les niveaux sont sensibilisés à l’importance d’un diagnostic, d’une investigation et d’un traitement précoces de tumeurs malignes colorectales. Ils suivent une formation en classe et au chevet des malades, développent leur expérience en salle d’opération et participent aux rencontres cliniques sur la morbidité et la mortalité, ce qui les expose aux problèmes potentiels auxquels les patients peuvent avoir à faire face lorsqu’ils subissent des traitements chirurgicaux ou non chirurgicaux. Le traitement des maladies complexes et avancées est discuté et l’emphase est mise sur l’importance du dépistage du cancer colorectal.

La dermato-oncologie
Dans le cadre du programme de dermatologie, tous les résidents sont exposés au diagnostic et au traitement des cancers de la peau. Ils participent aux consultations, aux opérations chirurgicales ablatives et aux opérations micrographiques de Mohs. Des séances de formation bihebdomadaires portant sur les traitements chirurgicaux du cancer de la peau sont organisées.

Gynéco-oncologie
Les étudiants de premier et deuxième cycles reçoivent une formation de base dans le diagnostic et le traitement des cancers gynécologiques incluant l’enseignement des principes de dépistage, la chirurgie, la chirurgie pelvienne avancée, la chirurgie robotique, les complications périopératoires, l’oncologie médicale et la radio-oncologie. Le programme oblige les étudiants et les résidents à être en contact avec les patients de gynéco-oncologie et assure une formation clinique complète. Un médecin clinicien en perfectionnement (spécialisé en gynéco-obstétrique) se joint à l’équipe à plein temps.

Oncologie de la tête et du cou
L’enseignement se fait à la fois à la clinique et au chevet pour les résidents en otolaryngologie de l’Université McGill. Une équipe complète de quatre résidents en médecine sont présents dans le service tête et cou. De plus, nous formons par roulement des diététiciennes, des physiothérapeutes et des infirmières de l’Université McGill. Les étudiants en médecine de l’Université McGill participent aussi par roulement à l’enseignement clinique. Nous formons également les médecins qui se perfectionnent en chirurgie orale, en radio-oncologie, en chirurgie générale et en chirurgie plastique. Un programme de perfectionnement est offert à l’Université McGill sur une période d’un an. Occasionnellement, des étudiants ou des résidents en médecine provenant de programmes universitaires apparentés au Québec effectuent un roulement dans notre service.

L’hémato-oncologie
Le programme d’enseignement en hémato-oncologie met l’accent sur l’investigation, la gestion et le suivi de patient(e)s ambulatoires atteint(e)s de différents types de cancers hématologiques. Les étudiant(e)s en médecine sont exposés, à travers leurs interactions avec les patient(e)s, aux principes de base de l’investigation de patient(e)s atteint(e)s de différents types de cancers hématologiques. Les résident(e)s en médecine, par leur intégration au service de consultation en hématologie, participent à nos cliniques externes et reçoivent un enseignement sur les principes du diagnostic et du traitement des patient(e)s hospitalisé(e)s et en externe. Les monitrices et moniteurs cliniques en hématologie effectuent un stage clinique horizontal d’une durée de 12 mois au cours duquel ils (elles) acquièrent les compétences nécessaires dans le suivi et le traitement, et ce, grâce à un contact prolongé avec les patient(e)s. Les monitrices et moniteurs cliniques en radio-oncologie de l’Université McGill participent exclusivement aux cliniques externes en hémato-oncologie du Centre du cancer Segal en étant grandement en contact avec les patient(e)s pour une période d’un à deux mois. Toutes les participantes et tous les participants au programme de clinique externe reçoivent un enseignement sur les principes de base dans l’investigation diagnostique et le traitement de base des cancers hématologiques les plus courants.

Le programme d’oncologie pulmonaire
Le Programme d’oncologie pulmonaire du Centre du cancer Segal est très impliqué dans l’enseignement, et ce, à tous les niveaux. L’enseignement hebdomadaire comprend les comités des thérapies du cancer, les séances scientifiques en oncologie pulmonaire et l’analyse de clichés radiologiques. Les résident(e)s et les monitrices et moniteurs cliniques en médecine pulmonaire et en oncologie effectuent toutes et tous un stage à la clinique d’oncologie pulmonaire. Ils (elles) sont aussi très impliqué(e)s en recherche clinique. Plusieurs monitrices et moniteurs cliniques en médecine ont d’ailleurs présenté des résumés lors d’importantes conférences internationales.

Soins palliatifs
Les étudiant(e)s en première année de médecine sont exposé(e)s pour une première fois aux soins palliatifs lors d’une visite à l’unité de soins palliatifs où ils (elles) rencontrent un médecin en soins palliatifs, ainsi qu’un(e) patient(e). Ils (elles) participent aussi à une présentation portant sur la réalité d’un médecin en soins palliatifs. Au cours de leur deuxième année, les étudiant(e)s en médecine participent à des séances en petits groupes portant sur différents problèmes touchant les soins palliatifs. Les étudiant(e)s en troisième année de médecine ont une journée complète de présentations et de discussion en petits groupes portant sur un large éventail de sujets touchant les soins palliatifs tels que le contrôle de la douleur, les soins palliatifs pédiatriques, les urgences en soins palliatifs, la musicothérapie et la thérapie par l’art, le deuil, etc. Certain(e)s étudiant(e)s en troisième et quatrième années peuvent aussi choisir de faire un stage en soins palliatifs. Les résident(e)s en médecine familiale ou en radio-oncologie doivent faire un stage d'un mois en soins palliatifs. Les résident(e)s en médecine dans d’autres disciplines peuvent aussi choisir d’effectuer un stage en soins palliatifs. Finalement, le «programme de perfectionnement des compétences» permet à certain(e)s résident(e)s en médecine éligibles de prendre une année complète pour effectuer des stages en soins palliatifs dans les cinq différents hôpitaux d’enseignement de l’Université McGill.

Formation en sciences infirmières
Un grand nombre d’étudiant(e)s en sciences infirmières des universités (de l’Université McGill et parfois d’autres universités) et en soins infirmiers des cégeps effectuent un stage en oncologie à l’HGJ, particulièrement sur les unités de soins, ainsi qu’à la clinique d’oncologie.

Formation clinique en oncologie psychosociale
Psychologie
La Division de psychologie offre de la formation clinique pour les étudiants diplômés en psychologie clinique comme exigence dans l’atteinte de leur diplôme de doctorat. Nous acceptons des étudiants ayant de l’expérience dans l’évaluation psychologique et la psychothérapie. Les étudiants sélectionnés doivent être présents à plein temps (environ 1600 heures) sur une période d’un an et reçoivent une supervision hebdomadaire par plusieurs des membres de notre équipe chevronnée en psychologie. Ils sont exposés cliniquement aux patients atteints de cancer et à leurs proches, et ce, à toutes les phases de l’expérience du cancer, et développent des habiletés spécialisées dans l’évaluation de la pensée, le traitement, la supervision et la consultation.

Psychiatrie (le site web en anglais seulement)
Karl Looper, MD,est un psychiatre spécialisé dans les soins aux patients atteints de cancer. Comme membre du Service de consultation-liaison du Département de psychiatrie, le Dr Looper effectue de la consultation et des traitements psychiatriques au Centre du cancer Segal et dans les services de soins palliatifs de l’Hôpital général juif. De la formation clinique est offerte aux résidents inscrits au programme de formation postdoctorale en psychiatrie de l’Université McGill ainsi qu’aux étudiants, résidents et boursiers éligibles.

Service social (le site web en anglais seulement)
Le Département de service social de l’Hôpital général juif sous le direction d’Allan Ptack, MSW, tsc, tcf, s’est engagé à utiliser une approche biopsychosociale afin de promouvoir les meilleurs pratiques dans la prestation des soins aux patients, que ce soit lors d’interventions directes ou par le biais des fonctions d’adjointe administrative, de consultant, d’enseignement, de défense des droits des patients et de leurs proches ou de la recherche qui en découlent.

Programme de formation en thérapie conjugale et familiale
Sharon Bond, ts, tcf, PhD, est la directrice du Service de thérapie familiale du Département de psychiatrie de l’Hôpital général juif. Le secteur de la thérapie conjugale et familiale offre des services de thérapie pour les familles présentant un large éventail de problèmes conjugaux et familiaux, incluant les membres de famille aux prises avec des maladies psychiatriques ou physiques aiguës ou chroniques telles qu’un diagnostic de cancer. Nous offrons des milieux de stages cliniques riches en expériences diverses et bien encadrés pour les étudiants intéressés à développer une expertise dans le domaine de la thérapie conjugale et familiale. Avec les années, le service s’est avéré un internat clinique hautement recherché par les étudiants de toutes les disciplines. Nous acceptons les étudiants diplômés à la maîtrise en service social, en internat au doctorat en psychologie, en counseling et en psychologie, ainsi que les résidents en psychiatrie se spécialisant en thérapie familiale. Le secteur familial offre deux programmes de formation aux études supérieures en thérapie familiale et conjugale (un en anglais et l’autre en français) accrédité par l’American Association of Marriage and Family Therapy (AAMFT). Conformément à l’approche multidisciplinaire traditionnelle en thérapie conjugale et familiale, ce programme s’étend à plusieurs autres disciplines telles que le service social, la psychiatrie sociale et transculturelle, la psychologie, la psychologie de l’orientation et les soins infirmiers.

Formation en recherche
Les 4e et 5e étages du Centre du cancer Segal hébergent les laboratoires de recherche où les chercheurs-cliniciens et les chercheuses et chercheurs en sciences fondamentales font vivre les programmes de recherche fondamentale et translationnelle en oncologie. L’oncologie psychosociale et les soins palliatifs sont aussi deux domaines très importants du champ de recherche du Centre du cancer Segal. Les directeurs de projet sont des membres de l’Institut Lady Davis pour la recherche médicale et de la faculté de l’Université McGill et supervisent et forment les étudiant(e)s en recherche (maîtrise et doctorat), les boursières et boursiers en recherche postdoctorale et les monitrices et moniteurs cliniques.

Formation professionnelle continue
Nous encourageons les professionnel(le)s de la santé du Centre du cancer Segal à parfaire leurs habiletés et à se maintenir à l’avant-garde des plus récentes découvertes touchant tous les aspects des soins aux personnes atteintes de cancer, du traitement en passant par le soutien médical et psychosocial. Plusieurs d’entre eux (elles) participent à des conférences nationales et internationales, ce qui leur permet non seulement d’apprendre de leurs collègues mais aussi de présenter leurs propres travaux. De plus, ils (elles) participent à des tribunes données par les collègues de même que par des collègues locaux, nationaux et internationaux.

L’HGJ est souvent le site de présentations organisées conjointement par l’Université McGill et l’Université de Montréal, dans le cadre du  Programme de professeurs invités en oncologie, et les
Séances scientifiques en recherche infirmière oncologique de l’HGJ sont ouvertes aux professionnel(le)s de la santé d’autres hôpitaux, de CLSC/CSSS et d’établissements de santé de partout au Québec. Le cours en soins palliatifs de l’HGJ, intitulé: "Le deuil, la perte, la mort et le mourir" est offert au personnel du Centre du cancer Segal, ainsi qu’à d’autres professionnel(le)s de la santé de partout dans la province. D’autres projets de formation professionnelle continue sont actuellement en développement.

Formation de soutien des bénévoles
L’espoir, c’est la vie repose sur l’implication de bénévoles spécialement formé(e)s pour offrir du soutien psychosocial, de l’aide et des conseils aux patient(e)s atteint(e)s de cancer et à leurs proches. Les nouvelles et les nouveaux bénévoles doivent suivre une orientation générale complète et recevoir une formation additionnelle spécifique à l’équipe avec laquelle ils (elles) seront impliqué(e)s. L’espoir, c’est la vie offre aussi de la formation continue et du soutien à toutes et à tous ses bénévoles et des occasions pour apprendre et développer davantage leurs habiletés. Entre autre, ces occasions comprennent la Journée de conférence L’espoir, c’est la vie, qui se tient tous les deux ans, et, s’il y a lieu, la possibilité de participer à des conférences nationales.

Dernière modification de la page le 

Nous recherchons toujours des commentaires pour améliorer notre site.