Nouvelle de l'HGJ

Une médecine sans médecins ? Désintermédiation et patient partenaire de soins.

8 & 9 mai, 2019,  9h30 - 16h30

Hôpital général juif
3755 Cote Ste Catherine, B-124, Montreal, Qc

Inscription :  Barbara.Reney@mcgill.ca

Voir  la pièce jointe pour plus de détails.

Site web:
 https://www.itc2019disintermediation.com/

La ‘désintermédiation’ en santé, ou élimination du médecin de la pratique et de l’activité diagnostique ou thérapeutique, est un résulte des changements technologiques en constante évolution dans le domaine de la médecine, dans les communications et dans la société en général. La distance que l’on prend par rapport au professionnel de la santé en chair et en os, chargé de diagnostiquer un problème, de prendre les décisions en matière de traitement et de prestation de soins, représente certes une liberté. À l’instar de la disparition des librairies traditionnelles, certains voient dans les tendances technologiques actuelles, l’élimination de la relation directe entre le médecin et le patient, souvent considérée comme un facteur de contact humain important offrant connaissance et réconfort aux patients inquiets. La profusion de nouvelles technologies mobiles gratuites et personnalisées mises à la disposition de la population donne au patient l’impression d’avoir le contrôle et offre à l’utilisateur un accès à la connaissance et à la responsabilité qui incombait auparavant au médecin.  Cette nouvelle facilité d'accès aux connaissances et aux technologies de traitement centrée sur le patient doit-elle être une source de préoccupation ou s'agit-il en réalité d'une démocratisation bénéfique des soins de santé?

La désintermédiation en médecine existe pourtant depuis longtemps. Elle remonte au moins avant le XXe siècle, ce qui rend le monopole de la profession médicale relativement récent. Ce monopole a remplacé un modèle plus ouvert de pluralisme médical qui prévalait avant le XIXe siècle, selon lequel les patients pouvaient choisir parmi une gamme d’options possibles; l’une d’elles était l’autotraitement, une pratique courante dans les sociétés traditionnelles.

Ce 4e atelier de la série sur ‘L’impact des changements technologiques sur la profession chirurgicale’ réunit des médecins, des experts en sciences sociales et des historiens de renommée internationale et nationale qui sont tous des chercheurs reconnus, afin de donner une perspective plus large sur le thème de la désintermédiation en médecine. Cet événement est l’occasion de définir les enjeux de cette tendance pour les différents groupes impliqués (patients, praticiens, éducateurs, fournisseurs de technologie, et la société en général). Les connaissances résultant de cette rencontre aideront à situer les développements récents dans un contexte historique plus large et à poursuivre la réflexion sur l’impact qu’auront les futures tendances du rôle accru du patient partenaire sur la formation et la pratique médicale, le traitement des patients et la qualité des soins.

Dernière modification de la page le 

Nous recherchons toujours des commentaires pour améliorer notre site.